Votre histoire, qui l’écrit ?

boileau.co

Je m’appelle Etienne Buyse. Je me propose d’écrire votre récit de vie.

Je suis né dans les années cinquante. 
Je vis en Belgique, tantôt au sud de Bruxelles, tantôt à la frontière française. Toujours près des arbres.

La langue et l’écriture sont la couleur de fond de ma vie :  une agrégation en philologie romane (ULB), l’enseignement du français en Afrique, l’alphabétisation en Belgique, vingt ans d’édition de logiciel en ressources humaines, un blog consacré à l’écriture professionnelle et maintenant les récits de vie.
Je crois au pouvoir des mots : ils incitent à l’action, ils soignent, ils donnent du sens, ils enchantent. 
Arthur Koestler disait à peu près ceci : Les mots, c’est du vent. C’est le vent qui pousse les  grands voiliers.

 

Un jour, il y a maintenant longtemps – j’avais vingt ans -, mon père a disparu.
Sans rien dire aux siens.
Sans leur laisser un mot.
C’est dur. Bien sûr, le temps a ôté l’amertume. Et il a apporté la compréhension.
Il y a quelques mois, en rangeant la bibliothèque, dans une vieille édition du Bon Usage de Grevisse, j’ai trouvé un quart de feuille quadrillé. J’y ai reconnu l’écriture pleine d’élégance et de vivacité du disparu.
Ce n’était qu’une règle de grammaire de participe passé de verbes pronominaux. Recopiée avec soin par un jeune homme consciencieux. Mais quelle émotion ! Que donnerais-je maintenant pour lire ses mots racontant sa vie, sa jeunesse, ses doutes et ses fiertés.
Ce serait une clé.

 

J’aime le jeu, l’amour, les livres, la musique,
La ville et la campagne, enfin tout ; il n’est rien
Qui ne me soit souverain bien,
Jusqu’au sombre plaisir d’un coeur mélancolique.

La Fontaine, Cupidon et Psyché

 

En savoir plus

M’écrire ?          etienne.buyse@boileau.co