ATD Quart Monde recueille les mots de ceux que l’on entend rarement

 ATD Quart Monde recueille les témoignages des plus démunis. Ceci depuis sa création en 1957.
 Ces cinq dernières années, elle s’est attelée à l’archivage de ces milliers de photos et d’enregistrements.

Deux millions de photographies argentiques et 800 000 numériques, 10 000 heures d’enregistrements sonores dans dix-sept langues, 2 kilomètres de boîtes d’archives remplies de milliers d’écrits, 4 000 dessins ou peintures… sont ainsi conservés au Centre international Joseph-Wresinski, du nom du fondateur du mouvement ATD Quart Monde.

 

Voici l’article paru dans Le Monde daté du 6 mars 2013

Caramba ! les non-abonnés au Monde doivent payer 2 € pour lire l’entièreté de l’article.

Laisser un commentaire